17-04-2017
dans Explore, Exprime, Lâche prise

Ma génération, elle est belle



On la juge souvent parce qu’elle est un peu all over the place, instable, indécise ou même tête folle. C’est peut-être vrai; on est très différents de la génération précédente et probablement des générations à venir, sauf que je trouve quand même qu’on est beaux.

On a peur de l’engagement parce qu’on a peur de rater quelque chose, quelque chose de plus beau, qui nous ferait vibrer encore plus. On veut de l’électricité dans l’air. On veut toujours plus, parce qu’on ne se satisfait pas du bof. Parce que le bof, eh bien, c’est plate, c’est morose, ce n’est pas coloré. Parce que pour nous, la vie est un gros terrain de jeux qu’on a envie d’explorer, de goûter et d’essayer.

On a juste envie de vivre, une soif inexpliquée de liberté. On est créatifs, on colorie ce qui est noir et blanc. On aime voyager, pas pour fuir, mais parce que c’est une forme de thérapie. C’est ce qui peut, en quelque sorte, remplacer les psys.  Une façon de prendre une bouffée d’air frais dans notre environnement pollué. C’est aussi l’occasion d’ouvrir nos horizons, d’aller à la rencontre du monde et de briser les barrières culturelles.

On nous reproche souvent de ne pas être responsables avec notre portefeuille, de faire des dépenses folles sans faire d’investissements. On priorise des choses qui sont parfois insensées, que certains qualifient de besoins non essentiels. C’est qu’on a vu trop de gens malades ou mourants qui n’ont pas pu profiter pleinement de leur retraite et de l’argent qu’ils avaient gardé pour leurs vieux jours. On a peur du mot regret.

On s’en fait beaucoup trop, notre cerveau est partout à la fois. On est stressés et stressants. On a l’air un peu perdus, on a la tête ailleurs. C’est parce qu’on se demande constamment comment on pourrait faire mieux, comment on pourrait faire les choses autrement, en accomplir davantage, s’impliquer plus, comment on pourrait devenir des meilleures personnes. Derrière nos téléphones intelligents, on n’a pas l’air très intelligents. Sauf qu’au fond, c’est simplement une nouvelle façon de communiquer, de faire des rencontres, de faire de la recherche, de s’informer ou de se divertir.

On considère parfois notre génération comme étant paresseuse. Je pense simplement qu’on veut gérer notre propre temps, notre propre horaire et nos propres idées. On est un peu égoïstes à ce niveau. «It’s our way or the highway». Peut-être parce qu’on a trop vu la génération précédente être spectatrice de sa vie plutôt qu’actrice. On n’a pas nécessairement envie d’entrer dans le moule que la société nous impose. On parle fort, on s’exprime, on défend nos opinions et nos droits. Certes, je généralise, mais c’est un beau portrait global.

En vérité, d’une génération à une autre, on n’est pas tellement différents. C’est simplement l’évolution des choses et je ne pense pas qu’il y ait une génération à juger plus qu’une autre, parce que l’une ne va pas sans l’autre!

Elle est très loin d’être parfaite, ma génération. Mais moi, je la trouve belle dans toute sa complexité!

Nos sections

Déguste
Explore
Exprime
Lâche prise
Entreprends

Recherche



Boutique

En ligne

À suivre...

À propos

Je souhaite grandir en même temps que mon projet. Un projet qui, vous verrez, prendra de l’expansion au fil du temps. C’est le début d’une grande aventure. Et j’ai envie que vous en fassiez partie.