28-01-2018
dans Exprime

La dictatrice



La pensée a le gros bout du bâton. Elle porte les culottes dans le couple. Le couple étant elle et toi. Toi étant la personne qui n’est qu’écho parmi sa trop grande place dans ton cerveau. Tu t’effaces, tu ne prends pas le contrôle et tu souffres de son omniprésence. Souvent sans même t’en rendre compte. Parce qu’elle t’hypnotise et tu tombes trop souvent sous son emprise. Elle t’envenime comme un serpent. Elle est mesquine et sournoise, tu t’y perds même lorsque tout est pourtant clair. Elle t’épuise, car elle te force trop souvent à performer ou te décourage en te faisant à croire que tu n’es pas capable. Elle t’invite à juger sans fondement, à te diriger vers l’effet moutonnier ou vers la rebellion.

Tantôt parsemée d’arcs-en-ciel, demain échevelée par la bourrasque. Parfois coquine, elle s’entremêle à l’imagination et à tes fantasmes un peu pervers. Elle crée de l’incertitude même lorsque ta vie est à son comble. Comme s’il y avait quelque chose qui clochait sans orage à l’horizon. Histoire que tu te remettes en question sans allumage pour le feu. Elle te joue trop souvent de mauvais tours, surtout lorsqu’elle rencontre son alliée l’anxiété.

Elle frôle parfois la folie quand elle rencontre ton cœur. Elle agit comme un enfant lorsqu’elle ne sait plus sur quel pied danser. Elle te permet tout de même de rêver et d’apprécier ton existence, mais elle vit trop souvent dans le passé ou dans le futur. Pour profiter du moment présent, il faut que tu apprennes à t’en libérer. Pas tout le temps, car tu as besoin d’elle pour fonctionner, mais au moins une fois de temps en temps pour te permettre de respirer. Bref, ne la laisse pas être la dictatrice de ton histoire.

 

Nos sections

Déguste
Explore
Exprime
Lâche prise
Entreprends

Recherche



Boutique

En ligne

À suivre...

À propos

Je souhaite grandir en même temps que mon projet. Un projet qui, vous verrez, prendra de l’expansion au fil du temps. C’est le début d’une grande aventure. Et j’ai envie que vous en fassiez partie.