2-12-2016
dans Entreprends, Exprime

Curriculum vitae



Sur les bancs d’école, on veut nous encourager et nous motiver. Alors, on nous fait rêver avec une multitude de choix de carrière et de possibilités pour notre avenir. À première vue, tout semble facile à travers nos yeux dans notre «p’tit monde d’ado» ; on se dit que le monde «des grands», c’est une vraie joke.

Puis, on reçoit quelques «p’tites tapes dans le dos» de maman et de papa pour poursuivre nos études postsecondaires afin que devenir «quelqu’un». Sinon, eh bien, on risque de faire carrière derrière le comptoir chez Mcdo ou de terminer nos jours sur le B.S. à manger des Cheetos en essuyant nos mains «jaune-orange» sur notre chandail à motif de loups. C’est habituellement le discours moralisateur des parents qui veulent faire une bonne job parentale… Et c’est bien correct !

Sauf que, je ne veux pas «péter ta balloune» mais même si tu as travaillé fort avec ton pousse-mine et que tu as lu tous les bouquins  que ton professeur t’a conseillés, il est possible que tu ne finisses pas comme Rachel Zane dans Suits. Ça se peut que tu ne possèdes pas ton condo de luxe dans le Meatpacking District et que tu ne passes pas tes vacances dans ta maison d’été sur le bord de la mer à  forniquer avec Harvey Specter. En tous cas, certainement pas en claquant des doigts. Désolée d’avoir à te dire ça.

On a tous peur de ne pas réussir et de se tromper de chemin. On a surtout peur que notre cheminement scolaire ne nous mène pas exactement  au parcours professionnel  qu’on espérait au départ. On voudrait tous être des leaders et réaliser de grandes choses. On ne voudrait surtout pas finir comme étant le ou la loser de notre gang d’ami(e)s. On ne veut pas le petit bonheur, on veut le grand…Parce qu’on est une génération de rêveurs. Certes, tout est possible, mais encore faut-il persévérer indéfiniment. Parce que non, le succès n’arrive pas dès que tu quittes les bancs d’école. C’est plus que ça…

C’est de faire ta place dans le monde des grands pour réussir à gravir les échelons. Parce qu’au début, tu seras un ou une rookie. Il faudra te prouver. Tu devras démontrer ta personnalité sous son meilleur jour 100% du temps. Il y en a qui vont te piler sur la tête, qui vont prendre plus de place que toi et il y en a même qui vont te rabaisser. Des employeurs vont te fermer les portes et d’autres vont t’accueillir à bras ouverts. Garde la tête haute et fais tout en ton possible pour sortir du lot. Le marché du travail, ce n’est pas un jeu d’enfant. Je t’assure que c’était beaucoup plus chill lorsque ton seul souci était de te cacher de tes parents pour fumer des clopes.

Tu vas comprendre la vraie signification de «demande et tu recevras». Parce que c’est plutôt rare qu’une promotion arrive sans que tu ne la demandes. Tu vas devoir constamment mettre à jour ton curriculum vitae pour être toujours prêt lorsqu’une opportunité se présentera. Tu vas changer ta garde-robe et apprendre à bien te présenter. Un jour, on m’a dit : il n’y a rien de mieux qu’une bonne poignée de main et un regard franc droit dans les yeux !

Bref, je parle d’école depuis le début de ce texte mais en réalité, cette école de pensée s’applique aussi aux futurs gens de métiers, entrepreneurs et artistes. Il n’y a pas de «bon» chemin à prendre pour réussir, que tu aies fait de grandes études ou non. Il n’y a pas non plus un boulot  meilleur qu’un autre. Il faut juste comprendre que rien n’arrive seul et que c’est un peu biaisé de croire que tout arrive tout cuit dans le bec au moment où tu as ton diplôme dans les mains. Ah oui et rappelle-toi que… L’argent ne pousse pas dans les arbres !

Fais ce que tu veux de ta vie, mais persévère… Et surtout, fais ce que tu aimes !

Nos sections

Déguste
Explore
Exprime
Lâche prise
Entreprends

Recherche



Boutique

En ligne

À suivre...

À propos

Je souhaite grandir en même temps que mon projet. Un projet qui, vous verrez, prendra de l’expansion au fil du temps. C’est le début d’une grande aventure. Et j’ai envie que vous en fassiez partie.