12-02-2019
dans Exprime

L’amour au pluriel



Voilà, on est rendus à la fameuse période de l’année où les cartes Hallmark sont décorées de petits cœurs rouges et que les présentoirs des magasins débordent de bouquets de fleurs et de chocolats en forme de cœur. On a tous appris à un très jeune âge à célébrer le 14 février avec nos « Veux-tu être mon valentin/ma valentine? » insérés dans les casiers de nos camarades de classe, de nos amours secrets, de notre p’tit chum ou notre p’tite blonde. Sans le savoir, avec ce concept, on a mis les gens dans des boîtes, on a créé un jeu de rôles entre les sexes et on a démontré que l’amour, le plaisir, le respect, l’attention et l’affection que l’on mérite devaient se célébrer une seule fois par année. On a surtout donné une définition stéréotypée au mot amour, aux relations tout court.

Pourtant, l’amour est un sujet tellement plus complexe qu’une boîte de chocolat et un souper aux chandelles. Il y a plusieurs formes de relations et elles ne sont pas toujours roses ou simples. Pour certains, l’amour s’estompe. Pour d’autres, l’amour est tout simplement perdu, aveugle ou bien en suspens parce qu’on réalise qu’on aime l’autre par habitude. Il est parfois possible d’aimer à sens unique, sans recevoir en retour. Pour certains, on force l’amour, celui qu’on se dépêche de trouver pour fonder une famille ou pour oublier la personne qui nous a brisé le cœur. Il y a d’autres types d’amour qui sont plus cruels, qui transpercent le cœur et qui tuent presque leurs victimes. Parfois, c’est un amour malsain que l’on réussit à laisser partir, d’autres fois on reste collés avec lui. Il y a aussi l’amour trouvé, même si ce n’est que pour la nuit et les liaisons passionnelles qui brisent des ménages, mais qui sont ô combien excitantes. Ces mêmes amours qui sont parfois sincères, mais qu’on montre souvent du doigt parce qu’ils ont pris naissance dans l’infidélité.

Que dire de l’amour impossible, celui qui restera à tout jamais secret, celui qui n’a tout simplement pas de timing ou celui qui n’est pas approuvé par les gens de notre entourage, parce qu’on n’aime pas la personne du bon sexe, de la bonne couleur ou du bon statut social? Sans oublier l’amour sur commande sur les applications mobiles, ces relations instantanées pour combler des désirs et s’amuser.  Celui qui semble éphémère à première vue, mais tellement intense, l’amour de vacances, à distance, qui est séparé par des océans ou bien celui qui arrive par surprise sans s’annoncer. Il y a les célibataires qui s’aiment sans vouloir nécessairement être en couple ou ceux qui aiment plusieurs personnes à la fois sans pouvoir choisir. Il y a l’amour que l’on choisit d’entretenir pour ses enfants, au détriment de son propre bonheur ou les couples qui évoluent différemment sans arriver à se retrouver, mais qui s’aiment encore. Il y a aussi des couples originaux qui sortent des normes et qui se balancent bien des standards imposés.

Il n’y a pas que des histoires désastreuses, il y a également de l’amour pur et véritable. Cet amour qui traverse toutes les tempêtes et qui célèbre toutes les remontées avec un sourire sincère ou une larme déterminée à pardonner. Ce même amour qui est patient sans être jaloux ou égoïste, qui se base sur la confiance pour avancer. Ce grand amour toujours prêt à s’excuser, à supporter et à communiquer.   Celui qui est bien réel et qui n’a pas besoin de constamment prouver aux autres que sa relation est vivante. Il y a l’amour propre aussi. Celui qu’on oublie souvent de célébrer. Celui auquel on devrait pourtant consacrer le plus de temps. Il y a ces relations amicales et familiales qui imagent le portrait le plus authentique des histoires d’amour durables, mais qu’on néglige trop souvent.

Bref, j’avoue que la Saint-Valentin a une place dans mon cœur et je ne suis pas du tout une Grinch du 14 février, mais que diriez-vous qu’on célèbre tous les types d’amour à longueur d’année? Et si on récrivait l’histoire derrière le mot « amour »?

Nos sections

Déguste
Explore
Exprime
Lâche prise
Entreprends

Recherche



Boutique

En ligne

À suivre...

À propos

Je souhaite grandir en même temps que mon projet. Un projet qui, vous verrez, prendra de l’expansion au fil du temps. C’est le début d’une grande aventure. Et j’ai envie que vous en fassiez partie.