28-12-2018
dans Exprime

L’imposteur



Depuis mon retour de l’Indonésie, j’ai eu des remises en question en ce qui concerne mon écriture, mais également concernant ma propre personne. J’ai toujours cru que les questionnements sont importants et que de prendre du recul permet souvent d’avoir une tout autre perspective. À l’aide de cette tribune, j’ai possiblement l’air de la fille au-dessus de ses affaires qui donne des leçons de vie au commun des mortels.

En vérité, j’ai un maudit gros bagage dont je ne suis pas tout le temps fière. Je tombe, je me relève, je suis en période d’essais et erreurs, je découvre, j’applique, j’évolue, je prends une pause, je roule à toute vitesse, je retombe, je retrousse mes manches et ainsi de suite. Il n’y a ni zone blanche ni zone noire, il n’y a qu’une zone grise dans laquelle je vogue, dans mon univers rempli d’idées, de rêves, d’expériences, de pensées, de questionnements et de réflexions.

Ces mêmes réflexions et questionnements que je partage ici parce que je sais que je ne suis pas la seule à voir certaines choses sous un tout autre angle. Je sais également que tout n’est pas tout rose et que, parfois, la poudre aux yeux empêche les gens de voir clair. Ça m’empêche moi-même parfois d’avancer… Parce que ma vision est un peu embrouillée. C’est pour ça que je trouve que c’est important de se questionner et de remettre parfois en question, pas uniquement soi-même, mais aussi tout ce qui nous entoure.

Est-ce que mon bagage, mes expériences et mes réflexions font de moi quelqu’un de plus heureux que la moyenne ou qui peut se permettre de dicter un mode de vie spécifique aux personnes qui l’entourent? Pas du tout. Est-ce que ça me donne le droit de juger tout ce qui se passe autour de moi? Pas du tout. Au fait, la société dans laquelle on vit me rend simplement curieuse et j’ai envie de toujours la remettre en question et de m’interroger à savoir si c’est réellement la bonne façon de faire ou d’agir. Parce que le jour où j’arrêterai de me poser des questions est le jour où je stagnerai, que je me ferai à croire ou que je ferai semblant. Et je n’en ai pas du tout l’intention.

Parce qu’il n’y en a pas de recettes miracles… Il y a juste nos propres ingrédients pour créer notre propre recette. Je n’ai juste pas l’impression que c’est en copiant la recette des autres qu’on finit par mettre la table pour nos désirs véritables.

Imposteur de ma propre tablée? Peut-être. Qui sait sauf moi?

 

 

Nos sections

Déguste
Explore
Exprime
Lâche prise
Entreprends

Recherche



Boutique

En ligne

À suivre...

À propos

Je souhaite grandir en même temps que mon projet. Un projet qui, vous verrez, prendra de l’expansion au fil du temps. C’est le début d’une grande aventure. Et j’ai envie que vous en fassiez partie.