18-01-2018
dans Lâche prise

Google Maps



Dernièrement, je me suis perdue. Un tourbillon émotionnel un peu difficile à gérer et des sentiments contradictoires. Je surfais sur une vague négative qui frôlait le jugement, non seulement envers moi-même, mais aussi envers les autres. Une pression sur les épaules qui pèse lourd et des pensées qui se bousculent, le tout mixé à un cocktail explosif. La bonne nouvelle, c’est que je sais pertinemment que lorsqu’un humain est dans cet état d’esprit, c’est qu’il ne va pas bien et que des changements à sa vie s’imposent. Des changements progressifs et en douceur, mais des changements tout de même. Un cheminement personnel, c’est admirable, mais encore faut-il toujours le travailler et le décorer. Un peu de Crayola, ça ne fait jamais de tort, surtout en janvier quand le gris est la seule couleur. Se retrousser les manches et reprendre le contrôle, le volant, être la conductrice ou le conducteur de sa propre vie sans laisser personne nous bloquer la voie ou causer un accident.

Il y a eu un moment particulier qui a été déclencheur. Un déclic nécessaire et qui tombe à point. Ce même déclic que j’accueille comme un cadeau parce que ça prend parfois des bas pour remonter plus haut et que ça prend aussi du recul pour réaliser certaines choses. Disons simplement que j’avais laissé mon Guide de survie de côté dernièrement, sans appliquer nécessairement ce que j’ai moi-même écrit. Je viens de le sortir des poussières pour le reprendre de plus belle et l’appliquer encore plus rigoureusement. Parce que ce serait du gaspillage de ne pas continuer ce que j’ai entamé. J’ai donc décidé de remplacer ma boussole par Google Maps. Comme ça, il y aura moins de chances de m’égarer.

Parce qu’en fait, c’est un peu ça la vie. C’est de s’égarer de temps en temps pour mieux se retrouver. C’est d’aller au nord quand on veut aller au sud pour finalement retourner à la case départ et choisir d’aller à l’ouest. Parce que ça ne se passe pas toujours comme on veut. La destination finale n’est pas toujours celle qu’on avait choisie au départ. Et tout ça, moi je trouve ça bien beau. Beau dans toute sa complexité. Ce qui est complexe n’est pas nécessairement négatif, c’est juste un message que l’univers t’envoie pour te dire que c’est le temps de sortir ton livre à colorier et ton GPS. Ce même univers qui veut comme te dire « Eh, réveille sti ! » pour que tu retrouves ton équilibre. L’équilibre, c’est au niveau mental et physique, mais c’est aussi de choisir ce que tu veux accepter ou pas. C’est de mettre un frein à ce qui te rend inconfortable où à ce qui te déplait, que ce soit par rapport à ta propre personne ou aux gens autour de toi.

Bref, j’ai décidé de retrouver mon équilibre et de prendre tous les outils possibles pour y arriver. De me libérer de toutes énergies négatives et me concentrer sur ma joie de vivre tout en étant bien dans ma peau. La santé, qu’elle soit mentale ou physique, c’est tout ce qui compte, car le reste suit lorsqu’on a la base. Un esprit sain dans un corps sain. Il y a des beaux projets reliés à ce retour à l’équilibre et j’ai bien hâte de les partager avec toi.

D’ici là, charge ton iPhone et assure-toi que ton application Google Maps est bien active. On risque de se croiser quelque part entre le sud et le nord ♥️

Nos sections

Déguste
Explore
Exprime
Lâche prise
Entreprends

Recherche



Boutique

En ligne

À suivre...

À propos

Je souhaite grandir en même temps que mon projet. Un projet qui, vous verrez, prendra de l’expansion au fil du temps. C’est le début d’une grande aventure. Et j’ai envie que vous en fassiez partie.